CHAIRES DE RECHERCHE

Les Enjeux

L’INNOVATION TECHNOLOGIQUE AU SERVICE DE LA PERFORMANCE DU PNEUMATIQUE

  • L'innovation au service du client est le moteur du développement du groupe  Michelin et constitue un puissant vecteur de différenciation.
    Cette stratégie d’innovation se décline dans une démarche de co-conception où les matériaux (élastomères chargés, renforts et tissus composites) voient leurs propriétés exploitées par l'architecte du pneumatique. Cela nécessite une compréhension des mécanismes mis en jeu lors du fonctionnement, avec la prise en compte de l’ensemble des échelles : de l’échelle nanométrique des constituants individuels à l’échelle millimétrique de la structure du pneumatique.
    A chacune de ces échelles, il convient de caractériser, évaluer et prédire.  
     
  • Le pneumatique est un produit composite de haute technicité  permettant de remplir les fonctions indispensables à la mobilité d’un véhicule
    Supporter la charge, transmettre au sol les efforts d’accélération et de freinage, guider le véhicule sur la trajectoire. Lors de son fonctionnement, le pneumatique est soumis à des  sollicitations thermo-mécaniques complexes, parfois sévères, répétées un très grand nombre de fois. Jusqu’à 200 composants différents entrent dans la fabrication des pneumatiques : des mélanges constitués d’un ou plusieurs élastomères, auxquels on ajoute des charges (noirs de carbone, silice), des huiles et résines et un système de réticulation, mais également des renforts  textiles ou métalliques.
     
  • L’assemblage de ces constituants, à l’origine de nombreuses interfaces, nécessite différentes étapes (mélangeage, extrusion, tréfilage, calandrage, cuisson…)
    dont la maitrise est essentielle pour garantir à terme les performances du produit. En lien avec ces dernières,  on peut distinguer : (i) les matériaux utilisés dans les parties « internes » du pneu qui lui confèrent sa structure et garantissent sa pérennité, par exemple via son étanchéité à l'air et à l'eau, et (ii) les matériaux « externes » qui contribuent aux performances liées au contact entre le pneu et son environnement (revêtement de chaussée, trottoir, jante…).

A partir des différentes briques technologiques inhérentes à cette démarche émergent des propositions innovantes de nouveaux matériaux et de principes de fonctionnement du pneu propres à repousser les limites de performance.