CHAIRES INSTITUTIONNELLES

CHAIRE INSTITUTIONNELLE ALUMNI / INSA LYON

«Ingénieur·e INSA, philosophe en action. Penser et agir de manière responsable»

Pilotage et animation : un collectif transversal

  • La Chaire est pilotée et animée conjointement par le Centre Gaston Berger et le Centre des Humanités de l’INSA Lyon et par l’Association ALUMNI INSA Lyon. Elle s’inscrit dans le programme de Chaires institutionnelles de l’établissement porté par la Fondation INSA Lyon dans le cadre du mécénat.
  • L’Association ALUMNI INSA Lyon est garante de la relation avec les entreprises et le réseau des diplômés qui constituent des acteurs centraux de la Chaire.
  • Le lancement de la Chaire est financé par l’INSA Lyon, INSAVALOR, la Fondation INSA Lyon et l’Association ALUMNI INSA Lyon.

Comité Scientifique et Coordination        

Date de création  : Janvier 2020
 

La thématique de la Chaire

Le philosophe et entrepreneur Gaston Berger, en créant l’INSA Lyon en 1957, visait à promouvoir un modèle innovant de l’ingénieur[1]. Celui-ci, issu de la diversité sociale, formé aux valeurs humanistes, devait être un acteur du progrès économique et social de la France.

De profondes transformations sont intervenues depuis lors. Nous vivons aujourd’hui une révolution technologique accélérée, des mouvements sociaux qui bousculent la société et une crise écologique majeure productrice d'une pandémie qui a frappé et immobilisé la presque totalité du monde. Ces bouleversements, s'ils obligent à questionner notre modèle social, politique et économique, mettent aussi en cause, plus profondément, l’idée ancienne d’humanisme et de progrès tout comme nos représentations et nos pratiques.

En support aux missions du CGB et en continuité avec la démarche prospective #INSA 2040 initiée par l’établissement, la Chaire « Ingénieur·e INSA, philosophe en action », vise à réinterroger l’héritage de Gaston Berger et à redonner à l’humanisme de l’ingénieur INSA tout son sens dans une époque en révolution.

Pour ce faire, elle s’appuie sur l’expérience des ingénieurs qui apportent leur témoignage sur les marges de manœuvre qu’ils se donnent pour agir en cohérence avec les valeurs humanistes dans l’entreprise et, plus généralement, en milieu professionnel. Elle entend dégager des expériences recueillies les éléments d’une méthodologie de l’action de l’ingénieur qui participent au renouvellement du modèle de formation de l’École.

Ainsi, la Chaire développe l’attitude réflexive des ingénieurs en situation qui, confrontés à l’imprévu et à l’inadéquation des pratiques et des représentations traditionnelles, sont capables d’agir avec « sagesse ». Autrement dit, elle a pour but de former des « ingénieur·e·s, philosophes en action » en accordant l’héritage de Gaston Berger à l’esprit du temps.


[1] L’emploi du genre masculin dans cette présentation est utilisé à titre épicène et ceci dans un souci d’alléger la lecture du texte sans discrimination de genre.